Guerre en Ukraine : la communauté internationale n’accepte plus l’utilisation des armes chimiques dans l’invasion russe en Ukraine

Après une constatation de quelques symptômes causés par l’utilisation des armes chimiques russes à Marioupol, la communauté internationale dénonce l’invasion russe « inacceptable ». Ainsi, il y a plusieurs témoignages qui font état de l’usage de ces armes chimiques de la part de l’armée russe qui s’installe en Ukraine actuellement. 

Liz Truss, Ministre britannique des affaires étrangères, a déclaré ce lundi que Londres travaillait avec ses partenaires pour analyser le fait que les forces russes auraient utilisé des agents chimiques lors d’une attaque à Marioupol.

Ainsi, James Heappey a déclaré : « Il y a des choses qui sont inacceptables, et l’utilisation d’armes s entraînera une réponse et toutes les options sur la table pour ce  que cette réponse pourrait être ».

Les témoignages sur les symptômes causés par l’utilisation des armes chimiques

« Tu tombes et tu ne peux plus bouger »

Une victime de l’empoisonnement chimique dans les fumées après le bombardement russe a affirmé : « Certains souffrent d’acouphènes, de tachycardie et sont faibles. Tu tombes et tu ne peux plus bouger ». Il a ajouté : »Une femme a perdu conscience et a été réanimée trois fois. Le cœur s’arrête, les yeux se révulsent et voilà ».

Ces substances toxiques entraînent d’autres maladies

Il y a eu un autre témoignage qui révèle les symptômes provoqués par ces matières chimiques constatées à Marioupol. Pour cela, un témoin a dit que l’effet de ces substances sont : « Hyperhémie, hypertension, dessèchement, inflammation de la gorge et des yeux ».

Le chancelier autrichien « pessimiste » après sa rencontre avec Poutine

En fait, Karl Nehammer revient de Moscou sans apporter une bonne nouvelle. Ce chancelier autrichien s’est dit « pessimiste » face à la logique de guerre de Vladimir Poutine.

Poutine ne trouve aucun grand intérêt sur la rencontre avec Zelensky

Selon Karl Nehammer,  « il y a peu d’intérêt du côté russe pour une rencontre directe » avec le chef d’état ukrainien Volodymyr Zelensky. Malgré tout, Vladimir Poutine a « réitéré sa confiance » dans les pourparlers en Turquie.

En outre, le chancelier autrichien a défendu sa rencontre en Russie. Il a souligné « l’importance avoir un contact personnel pour confronter le président aux réalités de la guerre et transmettre directement le point des européens ». Ainsi, il avait qualifié la discussion longue de plus d’une heure avec le président Russe de « franche, ouverte et difficile ».

Les crimes à Boutcha évoqués

Karl Nehammer, chancelier autrichien,  a précisé : « J’ai évoqué les graves crimes de guerre à Boutcha et dans d’autres lieux, en affirmant que tous les responsables devront être traduits en justice ». 

Comme d’autres responsables occidentaux, Karl Nehammer s’est rendu à Boutcha, une  localité proche de Kiev, ce week-end. 

Pour cela, le Kremlin a rejeté fermement toute implication.

Et Karl Nehammer a ajouté : « J’ai clairement fait comprendre au président russe l’urgence de mettre en place des couloirs humanitaires pour acheminer de l’eau comme de la nourriture et évacuer les femmes, les enfants et les blessés des villes assiégés ».

Crédits : Pixabay

Vladimir Poutine : la guerre est « inévitable »

Actuellement, l’armée russe continue encore l’invasion en Ukraine. Les forces armées de Vladimir Poutine ciblent en ce moment la région de Marioupol et Kiev. 

Ainsi, le président russe est apparu pour la première fois publiquement en dehors de Moscou, lors de sa visite de l’installation de lancement spatial de Vostochny. Durant cette visite, Vladimir Poutine a profité de son apparition pour faire quelques déclarations concernant la guerre en Ukraine.

Pour cela, il y a quelques déclarations qui semblent très intéressantes lors de l’apparition du président russe en dehors de Moscou.

L’invasion est « inévitable »

En effet, Vladimir Poutine a encore répété qu’il n’avait pas le choix outre que de de lancer cette « opération militaire » pour se protéger. Il a affirmé : « Les objectifs sont absolument clairs et nobles. D’un côté, nous aidons et sauvons des gens et de l’autre, nous prenons simplement des mesures pour garantir la sécurité de la Russie elle-même. C’est clair que nous n’avions pas le choix. C’était la bonne décision ».

Concernant la négociation avec l’Ukraine

Le président de la Russie a accusé les ukrainiens de s’être retirés des discussions lors de la dernière session de pourparlers directs. Cette dernière session a eu lieu le 29 mars dernier à Istanbul. Selon Vladimir Poutine, le « manque de cohérence sur les points fondamentaux » des ukrainiens empêche un accord qui pourrait mettre à terme cette opération militaire

En revanche, les ukrainiens accusent la Russie d’utiliser les négociations pour gagner plus de temps et de ne pas respecter les couloirs humanitaires. 

Bon à savoir : actuellement, les personnes qui fuient l’Ukraine compte plus de 4.6 millions depuis le début de l’invasion russe en Ukraine.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe

spot_imgspot_img

More like this
Related

Les avantages d’une très bonne bijouterie pour acheter sa bague de fiançailles

Depuis toujours, offrir une bague de fiançailles fait partie...

Pourquoi aller faire des affaires à Dubaï ?

En seulement quelques années, Dubaï est devenu le capital...

Les documents indispensables pour jouer au casino

Les casinos en ligne sont des plateformes de jeu...

Choisir un casino en ligne : quels sont les critères de choix ?

Les plateformes de casinos en ligne sont de plus...